Ouled Cité Mahieddine Ayoune el zorgue Index du Forum

Ouled Cité Mahieddine Ayoune el zorgue
Discussions, échanger des photos de la cite mahieddine

 FAQ{FAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

AL SAHABIYATES RADIYA ALLAHOU 3ANHOUNA
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ouled Cité Mahieddine Ayoune el zorgue Index du Forum ->
Divers
-> Culture Générale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
titi



Inscrit le: 03 Jan 2010
Messages: 3 141

MessagePosté le: Mar 18 Jan - 01:44 (2011)    Sujet du message: AL SAHABIYATES RADIYA ALLAHOU 3ANHOUNA Répondre en citant

Revue du message précédent :

Oum Soulaym fleur fleur

***Son mariage avec Abou Talha (que Dieu l'agrée)

D'après Anas (que Dieu l'agrée), Malik Ibn Anas dit à sa femme, Oum Soulaym, la mère d'Anas : "Cet homme (le Prophète) interdit le vin". Et puis il regagna la Syrie où il périt. Par la suite Abou Talha s'adressa à Oum Soulaym, histoire de lui demander sa main.
La dame répondit en ces termes : "Abou Talha, un homme comme toi ne peut pas être éconduit, mais tu es encore mécréant et moi je suis musulmane, ce qui rend notre mariage impossible".
- "Dis, quel en est le coût ?"
- "De quel coût s'agit-il ?"
- "De l'or et de l'argent."
- "Je ne veux ni or ni argent, mais je veux que tu deviennes musulman. Si tu te convertis, je m'en contenterai à titre de dot et je ne veux rien d'autre."
- "Comment m'y prendre (c'est-à-die qui va m'aider à le faire) ?"
- "le Messager de Dieu."
Abou Talha alla sur le champ retrouver le Messager de Dieu au milieu d'un groupe de ses compagnons. Quand le Messager le vit venir, il leur dit : "Voilà Abou Talha qui arrive le visage éclairé par l'Islam".
Abou Talha lui raconta ce qu'Um Soulaym avait dit et il la lui donna en mariage.

***La mort de son enfant et sa patience dans cette épreuve

Thait al-Banani (l'un des rapporteurs du hadith d'après Anas) a dit : "Nous ne sachions pas une dot fût plus importante que la sienne puisqu'il se contenta de l'adhésion à l'Islam (de son homme). Cette épouse était de petite taille aux yeux charmants. Elle resta auprès de son mari qui l'aimait très fort et ils eurent un enfant. Ensuite celui-ci tomba gravement malade. Ce qui toucha Abou Talha profondément.
Abou Talha se levait à l'aube, faisait ses ablutions et se rendait auprès du Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) pour prier avec lui et restait en sa compagnie jusqu'au milieu de la journée. Et puis il rentrait chez lui pour manger et se reposer. Après avoir accompli la prière du zuhr, il repartit pour rejoindre le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) et ne revenait qu'après la prière du crépuscule.
Une fois Abou Talha alla retrouver le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) dans la soirée [à la mosquée] et l'enfant décèda (pendant son absence).
Oum Soulaym se dit : personne n'informera Abou Talha du décès de son fils avant moi. Elle prépara le corps de l'enfant et le couvrit et le pla¢dans un coin de la maison comme s'il s'endormait. Abou Talha revint de chez le Mesager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) en compagnie d'un groupe de ses compagnons et co-utilisateurs de la mosquée.
- "Comment va mon fils ?" Dit-il.
- "Ô Abou Talha, il est aujourd'hui plus calme qu'il ne l'a jamais été depuis le début de sa souffrance et j'espère qu'il s'est reposé." Dit-elle.
Et puis elle servit le dîner et ils mangèrent. Puis les gens prirent congé de lui. Et Il alla se coucher. Sa femme se mit dans sa meilleure toilette. C'est-à-dire qu'elle se para pour être plus belle.
Elle vint se coucher à côté de lui. Dès qu'il sentit l'odeur du parfum, il fit avec elle ce qu'un homme fait à sa femme.
Vers la fin de la nuit, elle dit : "Abou Talha, dis-moi ! Si des gens prêtaient à d'autres un objet et venaient le leur réclamer ensuite, les emprunteurs pourraient-ils refuser la restitution de l'emprunt ?"
- "Non."
- "Dieu le Puissant, le Majestueux t'avait prêté ton fils et Il l'a repris. Sois patient et espère en être compensé par Dieu."
Il fut furieux et lui dit : "Tu me laisses faire ce que j'ai fait (les rapports intimes) puis tu m'annonces le décès de mon fils ?!" Et puis il dit : "Nous appartenons à Dieu et c'est à Lui que nous retournerons" et loua Dieu.
Au matin, il prit un bain, se rendit auprès du Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui), pria avec lui et l'informa de ce qui s'était passé.
Le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) dit : "Puisse Dieu faire de la nuit dernière une nuit bénie pour vous".
Cette prière prophétique profita à Oum Soulaym et elle con� un enfant.

***La naissance de son nouveau fils

Elle accompagnait le Messager (paix et bénédiction de Dieu sur lui) dans ses voyages et ne le quittait nulle part.
Le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) dit : "Si elle accouche, amenez-moi l'enfant."
Une fois, elle l'accompgnait dans un voyage et le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) avait l'habitude, à son retour à Médine, de ne pas y entrer en pleine nuit. Quand ils arrivèrent à proximité de Médine, Oum Soulaym commen¢le travail d'accouchement. Abou Talha alla s'occuper d'elle tandis que le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) poursuivait son voyage.
Abou Talha dit : "Ô Maître, tu sais qu'il me plaît de sortir avec ton Prophète et de rentrer avec lui. Mais voilà que je me trouve retenu par ce que Tu vois..".
Oum Soulaym lui dit : "Abou Talha, je ne sens plus ce que je sentais".
Le couple reprit son voyage et la femme ne recommen¢son travail d'accouchement qu'après leur arrivée à Médine. Elle eut un gar○ et dit à son fils Anas : "Anas, je ne l'allaiterai que quand tu l'auras montré au Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) et elle lui remit des dattes avec le bébé".
Anas dit : "Le bébé pleura toute la nuit et je m'en occupais jusqu'au matin. Puis je le portai au Messager de Dieu que je trouvai vêtu d'un manteau et en train de marquer des chameaux et des moutons (il s'agissait du marquage des chameaux issus de la zakat pour éviter leur perte). Quand il regarda le bébé, il dit :
- "Est-ce que la fille de Malhane a accouché ?"
- "Oui" Lui dit Anas.
- "Attends que je sois entièrement à vous." Et puis il jeta ce qu'il avait en main, saisit le bébé et dit : "Est-ce qu'il est venu avec quelque chose ?"
- "Oui, des dattes" Lui dirent-ils.
Et puis, le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) prit quelques dattes, les mit dans sa bouche pour les mouiller avec sa salive. Puis il ouvrit la bouche du bébé, y introduisit les dattes et les fit passer à la partie supérieure de la bouche Le bébé se mit à lécher les dattes et les sucer. Ainsi la première nourriture re¥ par l'estomac de ce bébé fut mélangée avec la salive du Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui).
Celui-ci dit : "Voyez comment les Ansars aiment les dattes !"
Anas dit : je lui dit : ô Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) donne-lui un nom.
Il massa son visage et l'appela 'Abdoullah. Aucun jeune des Ansars n'était meilleur que lui. Il eut beaucoup de descendants et subit le martyr pendant la conquête de la Perse par les Musulmans. Ceci fait partie des effets de la prière bénie du Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui). (Al-Boukhari, Mouslim, Ahmad, at-Tayalissi)

***La bataille d'Ouhoud

Anas (que Dieu l'agrée) rapporte : "Le Jour de Ouhoud, les Musulmans prirent la fuite, abandonnant le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui), j'ai vu 'Aicha Bint Abî Bakr et Oum Soulaym : elles avaient retroussé leurs jupes, et je voyais les bracelets de leurs chevilles. Elles sautaient, portant des outres, qu'elles vidaient dans les bouches des Musulmans ; puis elles retournaient les remplir, et revenaient les vider encore dans les bouches des Musulman". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 18 Jan - 01:44 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
titi
Modératrice

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2010
Messages: 3 141
Batiment: C
Localisation: Ile de France...
Point(s): 1 147
Moyenne: 0,37

MessagePosté le: Mar 18 Jan - 01:47 (2011)    Sujet du message: AL SAHABIYATES RADIYA ALLAHOU 3ANHOUNA Répondre en citant

Zaynab bint Jahch fleur fleur

***Son nom et sa généalogie

C'est Zaynab, fille de Jahch, cousine du Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui).
D'Asad.
Sa mère Oumeyma était tante paternelle de Muhammad (saluts et Bénédictions d’Allah sur lui).

***Son émigration à Médine

Elle était parmi les premières émigrées

**Son premier mariage avec Zayd (que Dieu l'agrée) (3 H.)
**Son mariage avec le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui)
Ibn Al-Qayyim (que Dieu lui fasse miséricorde) a dit : "Le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) regarda Zaynab Bint Djahch (que Dieu l'agrée) et dit : "Louange à Celui qui détourne les Coeurs". Elle était l'épouse de Zayd Ibn Hâritha (que Dieu l'agrée) son esclave affranchit, qui voulait divorcer d'elle. Le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) lui dit : "Crains Dieu ! Et garde pour toi ton épouse". (Al-Boukhâri, Mouslim)
Et quand Zayd (que Dieu l'agrée) a divorcé d'elle, Dieu (le Très-Haut) a fait, du haut des sept cieux [sab'a samawât], qu'elle épouse le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui). Dieu est Le Proche [Waliy] qui l'a fait [Zaynab] épouser au Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui).
Il lui conclut l'acte de mariage du haut de Son Trône ['arch], et Il révéla à son Prophète : {Quand tu disais à celui que Dieu avait comblé de bienfait, tout comme toi-même l'avais comblé : "Garde pour toi ton épouse et crains Dieu", et tu cachais en ton âme ce que Dieu allait rendre public. Tu craignais les gens, et c'est Dieu qui est plus digne de ta crainte. Puis quand Zayd eut cessé toute relation avec elle, Nous te la fîmes épouser, afin qu'il n'y ait aucun empêchement pour les croyants d'épouser les femmes de leurs fils adoptifs, quand ceux-ci cessent toute relation avec elles. Le commandement de Dieu doit être exécuté. } (33/37)". (Kitâb al-Dâ'a wal-Dawâ' p.378)
Elle avait alors, environ trente cinq ans.
***Sa mort
En l'an 20 de l'Hégire.

_________________
Pas peur la dame


Revenir en haut
titi
Modératrice

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2010
Messages: 3 141
Batiment: C
Localisation: Ile de France...
Point(s): 1 147
Moyenne: 0,37

MessagePosté le: Mar 18 Jan - 01:59 (2011)    Sujet du message: AL SAHABIYATES RADIYA ALLAHOU 3ANHOUNA Répondre en citant

Oum Habîba:fl: fleur



***Son nom et sa généalogie

C'est Oum Habîba Ramlah Bint Abî Sufyân Ibn Harb.
Qoreychite d'Omeyya.

***L'apostasie de son premier mari

Oum Habîba s'était convertie à l'Islam et avait émigré en Abyssinie avec son époux, 'Ubaidallah Ibn Jahch. Ce dernier a alors cédé à la débauche : il a fini par délaisser son épouse et apostasier, s'adonna au vin et mourut chrétien, que Dieu nous en préserve.
Elle eut de lui sa fille Habîba.

***Son mariage avec le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui)

Le Messager a alors voulu la consoler de ce malheur dont son mari l'avait frappé. Il a donc envoyé un au Négus dans lequel il lui a confié la mission d'annoncer leurs fiançailles puis de contracter leur mariage, malgré les grandes distances qui les séparaient. Le Prophète offrit à Oum Habîba une dot de quatre mille dirhams. Lorsque la nouvelle du mariage de Mouhammad et de Oum Habîba est parvenu au père de cette dernière, Abou Sufyân, celui-ci dit, fier de cette alliance : "Il est l'homme par excellence, on ne peut lui faire courber l'échine".
Elle était la plus proche en parenté de ses épouses, la plus éloignée au moment du contrat de mariage et celle dont la dot, que lui remit le Négus en Abyssinie, fut la plus élevée.
Elle rendit visite à son frère Mou’awiya à Damas.
***Sa mort
Elle mourut en 44H.

[/b]
_________________
Pas peur la dame


Revenir en haut
titi
Modératrice

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2010
Messages: 3 141
Batiment: C
Localisation: Ile de France...
Point(s): 1 147
Moyenne: 0,37

MessagePosté le: Ven 3 Juin - 15:35 (2011)    Sujet du message: AL SAHABIYATES RADIYA ALLAHOU 3ANHOUNA Répondre en citant

أفضل نساء أهل الجنة
*السيدة الفاضلة هي التي يرضى عنها ربها ويتقبلها بقبول حسن وأفضل النساء هن اللواتي يحزن جنات النعيم ، ونساء أهل الجنة يتفاضلن ، وسيدات أهل الجنة:
خديجة ، وفاطمة ومريم وآسية ، ففي مسند أحمد ومشكل الآثار للطحاوي ومستدرك الحاكم بإسناد صحيح عن ابن عباس قال: خط رسول الله صلى الله عليه وسلم في الأرض أربعة أخطط ثم قال: (تدرون ما هذا ؟ ) قالوا: الله ورسوله أعلم. قال: ( أفضل نساء أهل الجنة خديجة بنت خويلد وفاطمة بنت محمد ومريم ابنة عمران وآسية بنت مزاحم امرأة فرعون ).‏

*ومريم هي سيدة النساء الأولى وأفضل النساء على الإطلاق وكونها أفضل النساء على الإطلاق صرح به القرآن: { وإذ قالت الملائكة يا مريم إن الله اصطفاك وطهرك واصطفاك على نساء العالمين }.
وكيف لا تكون كذلك وقد صرح الحق بأنه تقبلها: { فتقبلها ربها بقبول حسن وأنبتها نباتا حسنا }.
- وهؤلاء الأربع نماذج رائعة للنساء الكاملات الصالحات ، فمريم ابنة عمران أثنى عليها ربها في قوله: { ومريم ابنة عمران التي أحصنت فرجها فنفخنا فيه من روحنا وصدقت بكلمات ربها وكتبه وكانت من القانتين }.

-وخديجة الصديقة التي آمنت بالرسول صلى الله عليه وسلم من غير تردد وثبتته وآسته بنفسها ومالها وقد بشرها ربها في حياتها بقصر في الجنة من قصب لا صخب فيه ولا نصب.

- وآسية امرأة فرعون هان عليها ملك الدنيا ونعيمها فكفرت بفرعون وألوهيته فعذبها زوجها فصبرت حتى خرجت روحا إلى بارئها: { وضرب الله مثلا للذين آمنوا امرأة فرعون إذ قالت رب ابن لي عندك بيتا في الجنة ونجني من فرعون وعمله ونجني من القوم الظالمين }.

- وفاطمة الزهراء ابنة الرسول صلى الله عليه وسلم الصابرة المحتسبة التقية الورعة فرع الشجرة الطاهرة وتربية معلم البشرية.

كتاب الجنة والنار للدكتور عمر الأشقر


LA SOURCE:IJABAT.COM...
JE SUIS TOUTE OUIE A VOS SUGESTIONS ET CRITIQUES.ON APPREND COMME CA.
_________________
Pas peur la dame


Revenir en haut
titi
Modératrice

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2010
Messages: 3 141
Batiment: C
Localisation: Ile de France...
Point(s): 1 147
Moyenne: 0,37

MessagePosté le: Ven 3 Juin - 15:38 (2011)    Sujet du message: AL SAHABIYATES RADIYA ALLAHOU 3ANHOUNA Répondre en citant

Embarassed Smile SOYEZ PLUS GENEREUX EN SUJETS DE CE QUI CONCERNE LA RELIGION.... ON EN A BESOIN.

PHHH JE PARLE OU PLUTOT J ECRIS POUR MOI.
_________________
Pas peur la dame


Revenir en haut
pirou
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Avr 2009
Messages: 1 756
Batiment: L
Point(s): 623
Moyenne: 0,35

MessagePosté le: Ven 3 Juin - 16:08 (2011)    Sujet du message: AL SAHABIYATES RADIYA ALLAHOU 3ANHOUNA Répondre en citant

Merci titi pour le partage,

c'est tjs enrichissant Okay
_________________
رضيتُ بالله رباً, وبالإسلام ديناً، وبمحمد صلى الله عليه وسلم نبياً, ورسولاً


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:08 (2016)    Sujet du message: AL SAHABIYATES RADIYA ALLAHOU 3ANHOUNA

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ouled Cité Mahieddine Ayoune el zorgue Index du Forum ->
Divers
-> Culture Générale
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com