Ouled Cité Mahieddine Ayoune el zorgue Index du Forum

Ouled Cité Mahieddine Ayoune el zorgue
Discussions, échanger des photos de la cite mahieddine

 FAQ{FAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

al ghazawates

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ouled Cité Mahieddine Ayoune el zorgue Index du Forum ->
Divers
-> Culture Générale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
titi
Modératrice

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2010
Messages: 3 141
Batiment: C
Localisation: Ile de France...
Point(s): 1 147
Moyenne: 0,37

MessagePosté le: Mar 18 Jan - 03:08 (2011)    Sujet du message: al ghazawates Répondre en citant

La bataille d'Ouhoud (3 H ; 56 ans)





***Les causes de cette bataille

Les Mecquois étaient déterminés à se venger de leur défaite à Badr. Leurs femmes ne pouvaient pas accepter que leurs braves champions aient été si facilement vaincus par les Musulmans, et elles se moquaient de la faiblesse de leurs hommes. Abou Soufiyane voulait garder la colère des gens vive et il interdit tout deuil tant qu'ils n'auraient pas entièrement vengé leurs camarades tués. Les sentiments des gens étaient nourris encore plus par certains Juifs qui composaient des poèmes les incitant à la guerre.

Lorsque le Saint Prophète (saws) bloqua les routes aux caravanes Koraïchites vers l'Irak, ce fut la goutte de trop! Les chefs Mecquois décidèrent qu'ils avaient à présent assez de raisons pour s'attaquer aux Musulmans. Les commerçants Koraïchites auraient à nouveau accès aux routes si les Musulmans étaient vaincus ; ils acceptèrent donc de payer toutes les dépenses pour la guerre.

**La préparation des ennemis

Abou Soufyân parvînt ainsi à préparer une importante armée de 700 hommes en armures, 3 000 soldats sur chameaux, une cavalerie de 200 hommes et un groupe de fantassins. Cette armée se mit en marche vers Médine et campa au pied des collines d'Ouhoud, le 5 Chawwal 3 H

**Le voyage à la rencontre de l'ennemi

Le Saint Prophète (saws) était mis au courant des intentions des Koraïchites par son oncle Abbass qui résidait à la Mecque. Après consultation des Musulmans, il décida de faire face à l'ennemi en dehors des limites de la ville de Médine.

Le Saint Prophète (saws) accompagné de 1 000 hommes se mit donc en route vers Ouhoud à 5 Km de Médine.

L'armure du Prophète (Õáì Çááå Úáíå æ Óáã)

L'armée du Prophète (صلى الله عليه و سلم) forte de son millier de musulmans, s'arrêta à Shaykhan, à mi-chemin entre Médine et Ouhoud. Le soleil avait entamé sa descente vers l'horizon. Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) descendit de son coursier Sakb. Il était habillé pour la bataille. Un turban entourait son casque. Il portait un pectoral sous lequel se trouvait une cotte de maille attachée par la sangle de cuir d'un glaive. Un bouclier protégeait son dos et à son flanc pendait son épée.

**Les hypocrites rebroussement chemin

Abdoullah Oubay, qui prétendait vouloir se battre à Médine, déserta l'armée Musulmane avec 300 de ses hommes.

Il prétexta que le Saint Prophète (saws) avait écouté les plus jeunes plutôt que de l'écouter, lui. Il ne restait au Saint Prophète que 700 hommes. Seuls 100 d'entre eux portaient une armure et ils n'avaient que 2 chevaux en tout.

La découverte avant le combat de huits enfants dans les rangs des musulmans

Lorsque le soleil fut couché, Bilâl (رضي الله عنه) appela à la prière et ils prièrent. Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) passa une dernière fois ses troupes en revue. C'est alors qu'il remarqua la présence au milieu de ses hommes de huit garçons qui malgré leur jeune âge aspirait à prendre part au combat. Parmi eux Ousama ibn Zayd et Abdullah ibn 'Omar (رضي الله عنهم), tous deux âgés de treize ans. Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) leur ordonna de retourner immédiatement chez eux. Toutefois deux des garçons montrèrent qu'ils étaient des combattants accomplis et furent autorisés à accompagner l'armée à la bataille de Ouhoud alors que les autres étaient renvoyés dans leurs foyers.

**La préparation mentale

Le Saint Prophète (saws) avait conscience que les Musulmans seraient inquiets d'être surpassés en nombre par le camp ennemi; c'est pourquoi il renforçait leur moral en leur disant: "C'est une tâche difficile que de combattre l'ennemi, et seuls ceux qui seront guidés et soutenus par Allah resteront inébranlable. Souvenez-vous qu'Allah est avec ceux qui L'obéissent, tandis que Satan est le compagnon de ceux qui Le désobéissent. Restez fermes au Djihad et profitez-en pour bénéficier des bénédictions promises par Allah. Nul ne mourra dans ce monde tant qu'Allah ne l'aura pas décidé". Il leur dit ensuite de ne pas commencer la bataille tant qu'ils n'auront pas reçu l'ordre de se battre.

**La disposition des troupes

Le Saint Prophète (saws) se mit à préparer son armée à l'attaque. 50 archers étaient flanqués entre deux collines d'Ouhoud afin de veiller à l'armée contre toute attaque par l'arrière. Ils avaient reçu l'ordre strict de ne quitter leurs postes sous aucun prétexte, quel que fût le dénouement de la bataille.

**Le martyr de ce compagnon

Jâbir (رضي الله عنه) rapporte: "Quelqu'un a demandé au Prophète le jour de la bataille de Ouhoud: où serais-je? si je suis tué au service de Dieu.
- "au Paradis", lui répondit le Prophète (صلى الله عليه و سلم).
Il jeta aussitôt les quelques dattes qu'il avait à la main, et se lança dans la mêlée jusqu'à ce qu'il fût tué". (al-Boukhâri, Mouslim)

**Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) propose son sabre

Selon Anas (رضي الله عنه), le Messager de Dieu (صلى الله عليه و سلم) prit un sabre le jour de la bataille de Ouhoud et dit: "Qui prend ce sabre de ma main?" Ils tendirent leurs mains, chacun d'eux disant: "Moi, moi!"
Il dit: "Qui veut le prendre en en payant les prix?"
Les gens s'abstinrent alors et seul Abou Doujâna dit: "Moi je le prends en en payant le prix". Il le saisit donc et brisa avec lui les crânes des idolâtres. (Mouslim)

**La fuite des Mecquois

Les Musulmans continuèrent à attaquer l'ennemi avec succès et les Mecquois commencèrent à perdre confiance. Après avoir perdu beaucoup d'hommes, ils décidèrent de se retirer et se prirent la fuite.

Le revers de situation après la désobéissance au Prophète (Õáì Çááå Úáíå æ Óáã)

Les Musulmans continuèrent à attaquer l'ennemi avec succès et les Mecquois commencèrent à perdre confiance. Après avoir perdu beaucoup d'hommes, ils décidèrent de se retirer et se prirent la fuite.

Ce fut à ce moment-là que les Musulmans commirent une grossière erreur qui leur coûta beaucoup: au lieu d'obéir au Saint Prophète (saws) et de poursuivre l'ennemi en dehors du champ de bataille, ils déposèrent les armes et se mirent à ramasser le butin.

Pensant que la bataille était finie, la majorité des archers bloquant le passage vers les collines quittèrent leurs postes pour ramasser le butin, malgré les ordres de leur chef.

Un des commandants Mecquois, Khalid bin Walid, fuyait lorsqu'il saisit l'opportunité d'attaquer les Musulmans par l'arrière. Il rassembla ses hommes et lança une furieuse attaque par l'arrière.

Les Musulmans furent tellement surpris qu'ils ne savaient plus que faire. Dans la confusion, leurs rangs furent désordonnés. Les Mecquois qui s'étaient retirés se rassemblèrent à nouveau pour une attaque frontale.

La fausse rumeur de la mort du Prophète (Õáì Çááå Úáíå æ Óáã)

Cela continua ainsi jusqu'à ce qu'un Musulman voie le Saint Prophète (saws) et se mit à hurler le plus fort possible que le Prophète était encore en vie.

La fuite des musulmans et le courage de Aicha (رضي الله عنها) et Oum Soulaym (رضي الله عنها)

Anas (رضي الله عنه) rapporte : "Le Jour de Ouhoud, les Musulmans prirent la fuite, abandonnant le Prophète (صلى الله عليه و سلم)…J'ai vu 'Aicha Bint Abî Bakr et Oumm Soulaym : elles avaient retroussé leurs jupes, et je voyais les bracelets de leurs chevilles. Elles sautaient, portant des outres, qu'elles vidaient dans les bouches des Musulmans ; puis elles retournaient les remplir, et revenaient les vider encore dans les bouches des Musulmans…". (al-Boukhâri, Mouslim)

**Les attrocités des mécréants

Les forces Mecquoises avaient retourné la situation mais ils étaient trop épuisés pour pouvoir profiter de leur avantage en attaquant Médine ou en faisant descendre les Musulmans des hauteurs des collines d'Ouhoud. Ils satisfirent leur désir de vengeance en commettant des atrocités à l'égard des blessés, leur coupant les oreilles, le nez et mutilant ainsi leurs corps. Le brave Hamza faisait partie de ces martyrs. Hind, la femme d'Abou Soufyân lui arracha le foie qu'elle mâcha.

**Le bilan de la bataille

Dans cette bataille, 70 Musulmans furent martyrisés et 70, blessés. Les Mecquois perdirent 22 guerriers.


_________________
Pas peur la dame


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 18 Jan - 03:08 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
titi
Modératrice

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2010
Messages: 3 141
Batiment: C
Localisation: Ile de France...
Point(s): 1 147
Moyenne: 0,37

MessagePosté le: Mar 18 Jan - 03:12 (2011)    Sujet du message: al ghazawates Répondre en citant

La bataille de Badr (2 H ; 55 ans)

La date de cette bataille

La grande conquête de Badr a eu lieu le vendredi 17 Ramadan de l'an deux de l'Hégire.

Les causes de cette bataille

Comme les mecquois représentaient un danger permanent, à cause de leur puissance militaire, il était indispensable pour les musulmans de trouver des moyens préventifs afin d'essayer de les affaiblir. C'est dans cette optique que le Prophète (saws) décida de mener une petite expédition militaire contre une caravane commerciale dirigée par Abou Soufiane, et ce justement, afin de porter un coup à la puissance économique (et donc, à la puissance militaire) des infidèles mecquois. Il est important de noter que, lorsque les musulmans quittèrent Madinah, ils ne s'imaginaient pas du tout qu'ils allaient être entraînés dans une véritable guerre et ne s'étaient donc pas préparés à cette éventualité.

L'armée musulmane

Le Prophète (saws) était à ce moment accompagné de trois cent treize Compagnons (رضي الله عنهم): soixante dix-sept émigrés de Makkah et deux cent trente six habitants de Médine.

L'armée musulmane avait en tout et pour tout six cottes de mailles, huit épées, deux chevaux et quelques soixante dix chameaux, que les soldats devaient se relayer pour monter.

De la caravane à l'armée

Alors que les Compagnons (رضي الله عنهم) se dirigeaient vers la caravane, Abou Soufiane fut informé de leur expédition. Il dépêcha un homme à Makkah afin qu'il aille alerter les Qouraïchites du danger qui guettait leur caravane et leurs biens. En apprenant cette nouvelle, ces derniers s'empressèrent de former une solide armée, dans le but d'en finir une bonne fois pour toute avec les musulmans. Le groupe des infidèles, avec à sa tête Outba Ibn Abi Djahal, comptait pas moins de neuf cent cinquante soldats parfaitement armés, cent chevaux et sept cent chameaux. Ils s'étaient préparés pour une bataille de grande envergure.

En prenant connaissance de cela, le Prophète (Õáì Çááå Úáíå æ Óáã) consulta ses Compagnons (رضي الله عنهم) afin de décider de la conduite à suivre. Ceux-ci décidèrent à l'unanimité de faire face à cette armée, pourtant supérieure à la leur, et ce, à tous les niveaux: en nombre, en équipement, en expérience et même en préparation.

Entre temps, la caravane de Abou Soufiane réussit à s'échapper et à se mettre à l'abri.

Le début de la bataille par des combats singuliers

D'après Abou Dhar (qu'Allah soit satisfait de lui), Qays ibn 'Ubâd a dit: J'ai entendu Abou Dhar jurer que ce verset: {Voici deux clans adverses qui disputaient au sujet de leur Seigneur} fut révélé au sujet de ceux qui, le jour de Badr, sortirent des rangs pour combattre en combat singulier, à savoir: Hamza, 'Alî, 'Ubayda ibn Al-Hârith, 'Utba, et Chayba tous deux fils de Rabî'a et Al-Walîd ibn 'Utba. (Mouslim n°5362)

Pendant la bataille

{Lorsque vous imploriez le secours de votre Seigneur et qu'Il vous a exaucés : Je vous aide d'un millier d'anges déferlants par vagues successives. Allah a fait que cela soit pour vous une bonne nouvelle et pour qu'avec cela vos cœurs se tranquillisent. Il n'y a de victoire que de la part de Allah, Allah est puissant et sage.} (9/9-10)

D'après Ibn Djourayh, Ibn Abbas (رضي الله عنهما) a dit : "Au cours de la bataille de Badr, Iblis se présenta à la tête de ses soldats, drapeau à la main, pour apporter son soutien aux polythéistes. Il fit croire à ces derniers que personne ne pouvait les vaincre et leur fit savoir qu'il était leur protecteur. Quand les belligérants se rencontrèrent et que Satan se rendit compte que les anges étaient venus en renfort, il prit la fuite en disant : "je vois ce que vous ne voyez pas ..."". (tafsir d'Ibn Kathir, 2/318).

{Et aussi, au moment de la rencontre, Il vous les montrait peu nombreux à Vos yeux, de même qu'Il vous faisait paraître à leurs yeux peu nombreux afin qu'Allah parachève un ordre qui devait être exécuté. C'est a Allah que sont ramenées les choses.} (8/44)

Resultat de la bataille

Soixante dix infidèles furent ainsi tués, soixante dix autres furent fait prisonniers. Au sein de l'armée musulmane, seules quatorze personnes furent martyrisées (رضي الله عنهم).


_________________
Pas peur la dame


Revenir en haut
titi
Modératrice

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2010
Messages: 3 141
Batiment: C
Localisation: Ile de France...
Point(s): 1 147
Moyenne: 0,37

MessagePosté le: Mar 18 Jan - 03:17 (2011)    Sujet du message: al ghazawates Répondre en citant

Crying or Very sad Crying or Very sad Ma Dadou t'it coeur stp débrouille toi, écris ça en arabe et la suite, c'est plus beau.

Akhhh elle est nulle la dame, j'adore lire tout ça en arabe.
_________________
Pas peur la dame


Dernière édition par titi le Mer 19 Jan - 18:43 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Salem


Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2009
Messages: 681
Batiment: C
Localisation:
Point(s): -25
Moyenne: -0,04

MessagePosté le: Mar 18 Jan - 18:47 (2011)    Sujet du message: al ghazawates Répondre en citant

Okay Okay Okay

Revenir en haut
DADOU


Hors ligne

Inscrit le: 11 Nov 2010
Messages: 121
Batiment: C
Localisation: alger
Point(s): 250
Moyenne: 2,07

MessagePosté le: Mar 18 Jan - 18:50 (2011)    Sujet du message: al ghazawates Répondre en citant

fleur fleur tu n'es pas nulleeeeeeee ma titi au contraire tu es très très très très forte et je suis très fiére de toi bblove
_________________
هو قلمي يكتب ما يريد يعبر عن رأيي، وضعت له خطوطا حمراء لا يتجاوزها
ليس لأي كان سلطة عليه، ليس المهم ان يرضي الناس المهم ان يرضي ضميري


Revenir en haut
dahbani


Hors ligne

Inscrit le: 29 Juil 2010
Messages: 29
Batiment: J
Localisation: alger
Point(s): 726
Moyenne: 25,03

MessagePosté le: Mer 19 Jan - 12:09 (2011)    Sujet du message: al ghazawates Répondre en citant

Citation:



Citation:





 

    
تحت الورد شوك أم فوق الشوك ورد ؟  

كلام في منتهى الروعةً 

   

أراد رجل أن يبيع بيته وينتقل إلى بيت أفضل  
   

فذهب إلى أحد أصدقائه وهو رجل أعمال وخبير في أعمال التسويق ،  
   

وطلب منه أن يساعده في كتابه إعلان لبيع البيت  
   

وكان الخبير يعرف البيت جيداً فكتب وصفاً مفصلاً له  
   

أشاد فيه بالموقع الجميل والمساحة الكبيرة  
   

ووصف التصميم الهندسي الرائع ، ثم تحدث عن الحديقة وحمام السباحة .. الخ !

وقرأ كلمات الإعلان علي صاحب المنزل الذي أصغى إليه في اهتمام شديد
 


وقال...أرجوك أعد قراءة الإعلان
 
   

وحين أعاد الكاتب القراءة  
   

صاح الرجل يا له من بيت رائع !  


لقد ظللت طول عمري أحلم باقتناء مثل هذا البيت
 
   

ولم أكن أعلم إنني أعيش فيه إلي أن سمعتك تصفه  


ثم أبتسم قائلاً من فضلك لا تنشر الإعلان
 


فبيتي غير معروض للبيع !
 
   
   

لحظة من فضلك الرسالة لم تنتهي بعد  
   
   
   

هناك مقولة قديمه تقول:  


أحصي البركات التي أعطاها
الله لك واكتبها واحدة واحدة وستجد نفسك أكثر سعادة مما قبل ...
 


إننا ننسى أن نشكر
الله تعالى لأننا لا نتأمل في البركات ولا نحسب ما لدينا
 
   

ولأننا نرى المتاعب فنتذمر ولا نرى البركات.  


قال أحدهم:
 



إننا نشكو ..
 

لأن الله جعل تحت الورود أشواك ..  

وكان الأجدر بنا أن نشكره ..  

لأنه جعل فوق الشوك ورداً !!  
   

ويقول آخر:  



تألمت كثيراً ..
 

عندما وجدت نفسي حافي القدمين ..  

ولكنني شكرت الله كثيرا ..  

حينما وجدت آخر ليس له قدمين !  


:
 
   

:  
   

أسألك بـ الله  
   

كم شخص ..  
   

تمنى لو انه يملك مثل ..  
   

سيارتك , بيتك , جوالك , شهادتك , وظيفتك .. إلخ ؟  


كم من الناس ..
 
   

يمشون حفاة وأنت تقود سيارة ؟  


كم من الناس ..
 
   

ينامون في الخلاء وأنت في بيتك ؟  


كم شخص ..
 
   

يتمنى فرصة للتعليم وأنت تملك شهادة ؟

كم عاطل ..
 
   

عن العمل وأنت موظف ؟  


كم .. وكم .. وكم .. وكم .. ؟!
 
   

ألم يحن الوقت لأن تقول:  


يا رب لك الحمد كما ينبغي لجلال وجهك وعظيم سلطانك
 

اللهم لك الحمد حتى ترضى و لك الحمد إذا رضيت ولك الحمد بعد الرضا  
   

كلمتان خفيفتان على اللسان ، حبيبتان إلى الرحمن ، ثقيلتان في الميزان  


سبحان
الله وبحمده
سبحان
الله العظيم
 
   

قال تعالى :  
   

( إِنَّ السَّمْعَ وَالْبَصَرَ وَالْفُؤَادَ كُلُّ أُولـئِكَ كَانَ عَنْهُ مَسْئُولاً )  
   

(الإسراء : 36)  
   

فضلاً ..  

إذا أعجبكم محتوى رسالتي واستفدتم من مضمونها فلا تشكروني  
   

ولكن ..  

أدعو لصاحبها ومرروها لغيركم لعلهم ينتفعون بها  
   

وجزاكم الله خير  
   
 
 

 



_________________
le sage ne se montre pas il brille il ne s'impose pas on le remarque il ne vante pas on lui trouve des mérites il ne pousse pas il progresse surtout quand il trouve le bon chemin


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:16 (2016)    Sujet du message: al ghazawates

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ouled Cité Mahieddine Ayoune el zorgue Index du Forum ->
Divers
-> Culture Générale
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com