Ouled Cité Mahieddine Ayoune el zorgue Index du Forum

Ouled Cité Mahieddine Ayoune el zorgue
Discussions, échanger des photos de la cite mahieddine

 FAQ{FAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le Carnage de l’OAS

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ouled Cité Mahieddine Ayoune el zorgue Index du Forum ->
Divers
-> L'histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
pirou
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Avr 2009
Messages: 1 756
Batiment: L
Point(s): 623
Moyenne: 0,35

MessagePosté le: Ven 12 Juin - 03:11 (2009)    Sujet du message: Le Carnage de l’OAS Répondre en citant

 
Le carnage de l’OAS Le 2 Mai 1962

Ce jour là, vers 6h30, ils placèrent près du centre d’embauche du port d’Alger, une voiture piégée qui, en explosant, fit plus de 200 morts et plusieurs dizaines de blessés. A ce moment là, la solidarité des Algériens a joué à fond pour évacuer, avec les moyens de bord, les blessés vers les centres populaires de soins du Clos Salembier, Belcourt et Climat de France. Chaque année, les anciens dockers, les responsables syndicaux et les enfants des disparus viennent commémorer ce triste anniversaire en déposant des gerbes de fleurs à l’endroit même où fut commis l’assassinat. Le 2 mai 1962, dès l’aube, ils étaient descendus de La Casbah, du Clos Salembier, de Belcourt, des bidonvilles de la cité Mahieddine, du Climat de France pour un hypothétique travail au centre d’embauche du port d’Alger. Combien étaient-ils ? Des centaines de dockers professionnels. Ces derniers avaient la priorité à l’embauche et s’il restait du travail, on faisait appel aux occasionnels. Tous ces travailleurs attendaient l’ouverture du centre d’embauche pour être recrutés et orientés vers les navires marchands à charger ou décharger. Les dockers d’Alger étaient connus pour leur esprit combatif. Dans les années 50, ils avaient mené des grèves revendicatives longues et très dures, mais toujours victorieuses.
En novembre 1947, ils s’étaient battus pour l’octroi du salaire de garantie prévu par la loi du 6 septembre 1947, ce salaire de garantie constituait une prime que devait toucher tout docker présent à l’embauchage et n’ayant pu obtenir du travail. Les dockers algériens travaillaient 12 ou 13 jours par mois dans les grands ports, et 5 ou 6 dans les petits.


Source : article du quotidien la nouvelle Republique
_________________
رضيتُ بالله رباً, وبالإسلام ديناً، وبمحمد صلى الله عليه وسلم نبياً, ورسولاً


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 12 Juin - 03:11 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ouled Cité Mahieddine Ayoune el zorgue Index du Forum ->
Divers
-> L'histoire
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com