Ouled Cité Mahieddine Ayoune el zorgue Index du Forum

Ouled Cité Mahieddine Ayoune el zorgue
Discussions, échanger des photos de la cite mahieddine

 FAQ{FAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Guy de Maupassant

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ouled Cité Mahieddine Ayoune el zorgue Index du Forum ->
Divers
-> Culture Générale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
titi
Modératrice

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2010
Messages: 3 141
Batiment: C
Localisation: Ile de France...
Point(s): 1 147
Moyenne: 0,37

MessagePosté le: Lun 22 Nov - 15:37 (2010)    Sujet du message: Guy de Maupassant Répondre en citant



Nationalité : française
Naissance : 05 août 1850 à Château de Miromesnil (France)
Mort le : 06 juillet 1893

Métiers : écrivain, Nouvelliste




Guy de Maupassant naît dans une famille d’origine lorraine installée en Normandie. Son père ayant quitté le foyer, il grandira aux côtés de sa mère, une femme fine et cultivée, amie de Flaubert qui deviendra son parrain littéraire. Sa jeunesse se déroule dans le pays de Caux, avant que Maupassant n'intègre le lycée de Rouen. Ces vingt années lui fournissent la matière de ses "contes noirs" paysans.

Mobilisé quand éclate la guerre franco-prussienne après son bac en 1870, l'auteur sera marqué à vie par ce qu’il qualifie d’incompréhensible sauvagerie humaine. Il s’installe ensuite à Paris où il est employé au ministère de la Marine pendant une dizaine d’années, période d’un incroyable ennui. Sa vie est proche de celle de Monsieur Loisel dont il fait le portrait dans sa nouvelle La Parure. L'auteur occupe ses loisirs à faire du canotage sur la Seine. Il fréquente aussi déjà les milieux littéraires et se lie d'amitié avec Flaubert qui le guide dans ses débuts en littérature.

Gustave Flaubert devient même son mentor, à tel point qu'il lui interdit formellement de publier quoi que ce soit avant d’avoir atteint une certaine maturité journalistique et littéraire. Maupassant collabore à différents journaux à partir de 1878, et s'étant lié avec Zola, il participe en 1880 au recueil collectif des écrivains naturalistes Les Soirées de Médan avec sa première nouvelle, Boule de suif, qui remporte d'emblée un grand succès et que Flaubert qualifie de " chef-d'œuvre qui restera ". Flaubert meurt la même année, mais la disparition de son mentor n'empêche pas Maupassant de devenir un écrivain riche et célèbre.

La décennie de 1880 à 1890 est la période la plus féconde de la vie de Maupassant : il publie six romans, plus de 300 nouvelles et quelques récits de voyage. Il fréquente alors la haute société, qu’il dépeindra sans complaisance dans Bel-Ami , un roman publié en 1885. Atteint de la syphilis, contractée dans sa jeunesse, il connaît des crises d’angoisse et d’hallucination, peut-être à l’origine du Le Horla (1887) et qui le conduisent à attenter à sa vie. Il meurt interné dans un hôpital psychiatrique, un mois avant son 43e anniversaire et après un an et demi d'inconscience presque totale.



Le style Maupassant

Pour Maupassant, le romancier doit tout mettre en œuvre "pour produire l'effet qu'il poursuit c'est-à-dire l'émotion de la simple réalité, et pour dégager l'enseignement artistique qu'il en veut tirer, c'est-à-dire la révélation de ce qu'est véritablement l'homme contemporain devant ses yeux ". Rejetant le roman romantique et sa "vision déformée, surhumaine, poétique" comme le roman symboliste marqué par les excès du psychologisme et de l'écriture artiste, Maupassant adhère à l'idéal d'un " roman objectif " à la recherche du réalisme mais conscient des limites de ce dernier. Pour lui, " le réalisme est une vision personnelle du monde " et pour ce faire le romancier effectue, à partir de sa personnalité, un choix dans le réel. " C'est toujours nous que nous montrons ", affirme-t-il.

Maupassant rejette donc également le naturalisme, sa lourde documentation et son ambition démonstratrice d'un réalisme total à la Zola mais il pratique un réalisme sans exclusive morale vis à vis de la réalité sordide. Maupassant recherche la sobriété des faits et gestes plutôt que l'explication psychologique car "la psychologie doit être cachée dans le livre comme elle est cachée en réalité sous les faits dans l'existence ", cette sobriété s'applique aussi aux descriptions, rompant ainsi fortement avec l'écriture balzacienne. Ce goût pour la densité conduira d'ailleurs Maupassant à privilégier l'art de la nouvelle.

L'art de Maupassant est fait d'équilibre entre le récit des péripéties, les descriptions limitées et fonctionnelles, et le jeu entre discours direct / discours indirect / discours indirect libre. Il est aussi marqué par l'utilisation de phrases plutôt courtes avec une ponctuation expressive et de paragraphes eux aussi plutôt courts, voire très courts, qui donnent une mise en page aérée. La langue, quant à elle, est soutenue dans le récit et dynamique dans le discours direct, recherchant même le pittoresque en transcrivant les paroles des personnages populaires.



Adaptations de ses oeuvres

Maupassant est l'écrivain français dont l'oeuvre a le plus inspiré d'adaptations cinématographiques et télévisuelles. Depuis The Son's Return, réalisé en 1909 par D.W. Griffith avec Mary Pickford, jusqu'à la série de huit téléfilms intitulée Chez Maupassant et diffusée sur France 2 en 2007, on compte ainsi plus de 130 adaptations des œuvres de l'écrivain pour le petit comme pour le grand écran.

CITATIONS


Je suis entré dans la vie comme une météore, et j’en sortirai par un coup de foudre.

"Toutes les religions sont stupides avec leur morale puérile et leurs promesses égoïstes, monstrueusement bêtes. La mort, seule est certaine." (Extrait de Bel-Ami)

Une vie ! Quelques jours, et puis plus rien !. " (Extrait de Bel-Ami)

"Une oeuvre d'art n'est supérieure que si elle est, en même temps, un symbole et l'expression exacte d'une réalité." (Extrait de La vie errante) ”

"De toutes les passions, la seule vraiment respectable me parait être la gourmandise." (Extrait de Amoureux et primeurs) ”

"Toutes les idées, toutes les phrases, toutes les discussions, toutes les croyances sont des rengaines." (Lettre à Marie Bashkirtseff) ”

"Notre grand tourment dans l'existence vient de ce que nous sommes éternellement seuls, et tous nos efforts, tous nos actes ne tendent qu'à fuir cette solitude." (Extrait de La Solitude) ”

"Confessionnal : petite cabane de bois, sorte de boîte à ordures où les croyants vident leurs péchés." (Extrait de Pierre et Jean) ”

"La moindre chose contient un peu d'inconnu. Trouvons-le."

"Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins." (Extrait de Notre coeur) ”

"On finirait par devenir fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer." (Extrait de Fort comme la mort) ”

" Le peuple est un troupeau d'imbéciles, tantôt stupidement patient, tantôt férocement révolté. " ”





_________________
Pas peur la dame


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 22 Nov - 15:37 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ouled Cité Mahieddine Ayoune el zorgue Index du Forum ->
Divers
-> Culture Générale
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com